Banque d’exemples

Sigle SCT-4062-2

La SAE «Une exposition sur les changements climatiques!» (La voir sur Alexandrie) recourt aux TIC de très belle façon, mais il serait possible d’aller plus loin. Ne serait-ce qu’en remplaçant les fiches de lectures par un document google partagé où chaque membre de l’équipe, puisqu’il s’agit d’un travail d’équipe, pourrait faire état de ses travaux. De plus, éventuellement, au cours de la phase de recherche, il est probable que les élèves consultent des vidéos. L’outil de prise de notes videonotes.es de google pourrait s’avérer d’une utilité inestimable puisque le premier de l’équipe à faire le visionnement pourrait annoter des passages de la vidéo afin de partager ses perceptions avec son partenaire.

 

Sigle ANG-3102 -1

La situation d’apprentissage «Organizing a field trip» offre également quelques belles occasions d’intégrer les TIC.

À un moment de la SAE, les élèves doivent sonder l’opinion de leurs confrères et consoeurs de classe à propos d’une destination et des activités à y réaliser. Un outil de sondage sur le web comme les formulaires google par exemple, permettrait de rapidement colliger les résultats du sondage, un graphique témoignant de ces résultats lors de l’activité de présentation aux pairs (Task 6) illustrerait bien le choix sans équivoque de la destination ou au contraire, le très difficile choix de cette destination. Au cours de cette même présentation, pourquoi ne pas présenter la ville choisie avec google earth ou google street view? Pourquoi ne pas monter sa présentation avec Prezi, qui se prête bien à ce sujet, ne serait-ce que par le concept de déplacement sur une carte? Et si cette présentation montrait des images des lieux qui seront visités ou mieux encore, une vidéo de ces attraits (exemple).

 

Sigle MAT-B213-4

La situation d’apprentissage «J’y vais ou j’y vais pas? FAIS-LE !» en est une toute simple qui intègre bien les TIC. Sans être une utilisation exceptionnelle des technologies, elle amène l’élève à les utiliser pour recueillir de l’information dans un contexte de vie quotidienne. Elle illustre bien, dans le cahier de capsules à l’exercice #2, le type d’information très difficile à trouver sans Internet.

 

Sigle FRA-2102-2

Je viens de parcourir une SAE du sigle intitulé « Communication et littérature québécoise ». Je ne la nommerai pas parce qu’au fond je n’ai rien à ajouter sans tomber dans l’excès technopédagogique. Cependant, elle m’a rappelé l’utilité du livre électronique dans lequel on peut effectuer une recherche, où l’on peut insérer plusieurs signets, surligner de différentes couleurs, annoter tant qu’on veut et dont on peut partager un extrait simplement et rapidement.

 

Sigle MAT-2102-3

La SAE « Le stationnement » est un bel exemple d’intégration de la robotique.

 

Le brouillon à l’ordinateur

Au fil de mon exploration des documents sur Alexandrie, je m’aperçois que beaucoup de contextes d’écriture proposent des pages lignées vides pour la rédaction. La plupart du temps, un espace brouillon est suivi d’un endroit pour rédiger la version finale.

Pourquoi ? Après tout, dans la vie, en tout cas, dans celle des élèves que l’on prépare à affronter la vie, quand on a une opinion à partager, quand on a un rapport à rédiger, le fait-on ainsi ?

Y a-t-il encore des gens qui s’usent les phalanges à gribouiller un brouillon papier avant de se taper une bête recopie à l’ordinateur ? Pourquoi alors ne pas inviter nos élèves à travailler à l’ordinateur dès le départ ? Se faire un plan de rédaction à l’aide d’un idéateur, visuel, structuré, serait-ce une mauvaise idée ? Pourquoi ne pas travailler directement dans un traitement de texte pour pouvoir déplacer des paragraphes, des mots, effectuer des corrections sans ratures, recourir à l’historique pour témoigner de son évolution et même recourir à Antidote pour enrichir son texte en mettant en évidence les répétitions et d’un clic se faire suggérer des synonymes ? Et si on utilisait des solutions de traitement de texte en ligne comme les documents Google auxquels on a accès de n’importe où, peu importe le type d’ordinateur ou de tablette et que l’on peut partager facilement !

Vous ne connaissez pas les documents Google ? Voyez ce qu’en disent Wikipedia et commentcamarche .net.

 

Sigle SCT-3063-2

La SAE « Je tiens à toi mon coeur » propose une activité de groupe à la page 13 où, à tour, les participants doivent tenir différents rôles lors d’un échange en groupe. Parmi ces rôles, on retrouve le secrétaire et le scribe; le secrétaire note au tableau, le scribe fais le même travail sur papier et a la responsabilité de faire des copies de ce compte-rendu aux autres participants. Pourquoi ne pas fusionner ces deux fonctions en une seule et prendre les notes sur un document google partagé à tous les membres de l’équipe? Ceci représenterait une économie de temps, de papier et de travail dédoublé en plus de se partager en quelques clics sans avoir à faire de photocopies et en assurant l’accès à ces notes à tous, en tout temps !